Qui sommes-nous?

La maison du migrant a été créée en Mars 2009  pour porter assistance aux migrants refoulés massivement des villes frontalières algériennes vers le Mali et aussi les migrants en transit dans la ville de Gao.

L’idée fut portée par les Missionnaires d’Afrique (les Pères Blancs) qui furent choqués des conditions dans lesquelles arrivaient les migrants massivement et séjournaient dans la ville de Gao ;  sans un toit ni de quoi manger. Ainsi, ils décidèrent d’apporter un appui à ces personnes en leur offrant un toit au sein de la paroisse catholique de Gao.

Au départ du projet en 2009, la maison du migrant collaborait avec les services du CICR et de la croix rouge malienne à Gao qui y amenaient la plupart des migrants en allant récupérer ces derniers au niveau des frontières.

 La maison du migrant ayant une faible capacité, l’église catholique de Gao mettait à disposition au besoin des locaux supplémentaires pour héberger tous les migrants sans distinction quelconque lors de leur séjour temporaire dans la ville de Gao.

Les migrants que la Maison accueille ne sont pas que des ressortissants de l’Afrique subsaharienne mais ils viennent aussi  d’autres horizons compte tenu de la position géographique de la ville de Gao qui est un lieu de transit par excellence pour qui veut se rendre en Afrique du Nord, ensuite l’Europe dans le cadre de la migration dite irrégulière dont le motif de voyage est la recherche d’un avenir meilleur. A la suite des évènements de 2012 ou la ville de Gao a été sous l’occupation djihadiste, la Maison du migrant a été pillée, puis fermée avant de rouvrir  ses portes le 1er Août 2014. Depuis cette date elle est sous l’aile de la Caritas Mali du diocèse de Mopti et  sous la responsabilité de la coordination diocésaine de Mopti.